< L'édition 2016 des guides pratiques pour les prestations transfrontalières vient d'être publiée
03.10.2016 12:39 Il y a : 1 year

Cybersecurity4Success du 3 octobre 2016


Le " plan d'action PME " intègre bersécurité. Dorénavant, le régime d'aide de l'État au bénéfice des PME qui prévoit d'allouer, sous conditions d'éligibilité, une aide allant jusqu'à 50% des frais de conseils d'experts externes et jusqu'à 50 % des frais de mise en œuvre des mesures requises, inclus les conseils et services d'experts en matière de sécurité de l'information.

Les représentants d'une centaine de PME luxembourgeoises se sont réunis le 3 octobre 2016 dans les locaux de la Chambre de Commerce à l'occasion de la 1ère édition de la journée #Cybersecurity4Success. Cet événement, qui s'inscrit dans le cadre de l'initiative gouvernementale " Digital Lëtzebuerg ", a été organisé par SECURITYMADEIN.LU, la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, la Chambre de Commerce et son Enterprise Europe Network ainsi que la House of Training, à l'occasion du mois européen de la cybersécurité (ECSM).

Cette journée de sensibilisation a permis aux participants de consulter des experts en cybersécurité afin d'obtenir des conseils et recommandations pratiques ayant pour but de générer une meilleure gestion du risque sécuritaire au sein de leur entreprise.

Pour Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce, " la mise en place d'une politique de sécurité informatique intégrée occupe une place de plus en plus prépondérante au sein de la stratégie d'entreprise, et surtout celle des PME et TPE. Dans une économie digitale qui met en avant les principes du partage de connaissances, l'inter-connectivité et l'utilisation accrue des technologiques numériques, les dirigeants et les responsables informatiques qui auront su anticiper et s'équiper d'outils adéquats, pourront mettre toutes les chances de leur côté afin de faire du marché unique numérique une réelle opportunité, ainsi qu'un atout compétitif considérable. Face à la multiplication des risques numériques et une recrudescence des cyber-attaques de plus en plus sophistiquées, cette prévention digitale ne constitue dès lors plus un choix, mais une nécessité qui doit rapidement se mettre en place. "

De son côté, Francine Closener, secrétaire d'État à l'Économie a rappelé que la cybersécurité faisait partie intégrante de l'économie nationale depuis une quinzaine d'année et représentait un critère de promotion pour la place du Luxembourg. Parmi les priorités essentielles du ministère de l'Economie figurait actuellement celle de soutenir les acteurs économiques locaux, notamment les PME. " Les entreprises qui désirent relever le défi du marché unique numérique peuvent compter sur le ministère de l'Economie. La sécurité de l'information est un élément fondamental permettant d'assurer la pérennité de l'entreprise sur le long terme. Pour cette raison, le " plan d'action PME intègre dorénavant un volet cybersécurité", a déclaré Francine Closener. Ainsi, l'aide octroyée sous certaines conditions aux PME artisanales et commerciales allant jusqu'à 50% des frais de conseils d'experts externes et jusqu'à 50% des frais de mise en œuvre des mesures requises, incluent désormais le domaine de la sécurité de l'information. La secrétaire d'État a invité les participants à profiter des nombreux services et outils développés par le groupement d'intérêt économique SECURITYMADEIN.LU créé par le Ministère de l'économie en 2010 pour les besoins spécifiques des PME, en vue de renforcer leur compétitivité. De fait, le " Diagnostic CASES ", proposé gratuitement par les experts du G.I.E., permet déjà aux entreprises de réaliser rapidement un premier bilan sécuritaire de leur infrastructure. En deux heures seulement, l'entreprise obtient un bilan de ses forces et faiblesses en matière de sécurité de l'information. L'avantage du " Diagnostic CASES " réside dans les recommandations et correctifs adaptés aux besoins spécifiques de chaque entreprise, dont certains quick-wins sont directement applicables.

Yuriko Backes, Chef de la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg, a déclaré que la création d'un marché unique numérique était une des priorités politiques de la Commission Européenne. Le nouveau partenariat public-privé sur la cybersécurité, lancé par la Commission en juillet de cette année, devrait générer 1,8 milliard d'euros d'investissement d'ici 2020. " La Commission souhaite faciliter l'accès au financement pour les PME actives dans le domaine de la cybersécurité. 12% des investissements mobilisés jusqu'ici dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) ont été destinés au domaine du numérique ", a affirmé Yuriko Backes. Elle a cité le Président Juncker, lors de sa rencontre avec la Chancelière Angela Merkel et le Président François Hollande : " La transformation des vingt-huit marchés nationaux en un marché unique numérique européen pourrait apporter une croissance additionnelle d'environ 415 milliards d'euros par an.

" La compétitivité passe par les compétences ", a été le message clé de Nico Binsfeld, CEO de la House of Training. " Le Luxembourg n'est pas le seul pays dans l'Union européenne qui doit faire face à une pénurie de jeunes, intéressés par la science, la technique, les mathématiques et l'ingénierie; cependant, la situation est particulièrement grave chez nous ", a précisé Nico Binsfeld. Un certain nombre d'initiatives privées et publiques adressant le problème sont coordonnées au niveau de Digital Lëtzebuerg et visent aussi bien les jeunes que les professionnels du secteur. Les Chambres et Fédérations patronales ont contribué à cet effort en créant le " Luxembourg Institute for Digital Training (LID-IT) ", un centre de compétences virtuel qui coordonne et développe les différentes facettes de l'offre de formation ICT.

Le panel qui rassemblait des experts de la cybersécurité et des dirigeants de PME avait pour titre : " Retours d'expériences". Tandis que les experts relevaient l'importance de la formation en matière de cybersécurité, les chefs d'entreprises affirmaient la nécessité de sensibiliser tous les collaborateurs au sein d'une entreprise. Les orateurs ont tous confirmé que le Diagnostic CASES élaboré par SECURITYMADEIN.LU et offert aux PME, était une excellente base de travail pour mettre en place un plan de sécurité approprié aux besoins de toute entreprise, et ce, quelle que soit son importance.

Durant l'après-midi, les participants ont eu l'occasion de faire des rencontres d'affaires b2fair sous forme de rendez-vous individuels. Ils ont également pu participer à différents workshops ayant, entre autres, pour thématiques, la sécurité de l'information et la protection des données. La journée a été complétée par deux keynotes : Stefan Schiffner expert en sécurité des réseaux et de l'information de l'ENISA (European Union Agency for Network and Information Security) a insisté sur l'obligation légale européenne d'intégrer la protection des données personnelles dès la conception d'un projet. Enfin, Sam Gabbai, Head of Security, PayPal a expliqué comment la cybersécurité continuait d'assurer le succès de sociétés telles que PayPal.